SUR CETTE PAGE :

LE MUR DE LA SOLIDARITÉ : faîtes le mur, pas la guerre, parrainez un membre du Collectif !
FLASH : les brèves du jour et les appels urgents
CALENDRIER ACTIONS : le programme des actions du Collectif et du comité de soutien
CHRONIQUE DU REFOULÉ : résumé des pérégrinations des Afghans au fil des occupations et des expulsions
OÙ EN EST-ON ? : les chroniques du comité de soutien et l'état des lieux

FLASH

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
12.4 19:28 BESOIN DE LOGEMENT ! : les Afghans quittent le Béguinage le 15 avril. Nous n'avons pas trouvé de bâtiment qui peuvent leur assurer sécurité (un bâtiment avec une convention signée par le propriétaire). Il reste 13 Afghans qui n'ont pas d'endroit pour dormir... Nous cherchons des gens prêts à les accueillir le temps qu'une autre solution soit trouvée. Contactez directement Samir au 0486/513.910, Tanguy au 0479/661.660 ou Valentine au 0494/594.309.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
9.4 19:28 APPEL URGENT AUX DONS : aidez-nous à recueillir des fonds pour la poursuite de la lutte !!! Merci d'adresser vos dons par virement sur le nouveau compte bancaire du Comité de soutien !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
28.3 12:07 URGENT : On a besoin de bras pour distribuer des flyers pour la marche de dimanche : contactez rapidement Grégory Meurant
----------------------------------------------------------------------------------------------------
20.3 12:04 La manifête initialement prévue pour le 21 mars est reportée au 9 mai pour des raisons logistiques. Au programme de cette manifête bilingue : sur le parvis, des prises de parole de « grands témoins » d’ONG, puis dans l’église : des artistes flamands fort connus en Flandre (slam, théâtre-action…) et des musiciens venus de partout comme en décembre. Ceux qui souhaitent participer activement à cette fête en tant qu’artistes ou appui logistique sont les bienvenus !
Nous faisons aussi appel aux familles de Belgique qui souhaiteraient héberger jusqu’au lendemain les familles afghanes qui feront le déplacement pour participer à la fête.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
7.3 14:03 Demain samedi 8 mars à 14:00, réunion sur les actions à relancer avec les afghans au sein de l'église:
  • brève analyse politique
  • calendrier politique
  • types d'actions possibles
  • besoins
L'idée est de déterminer quelques actions pour les semaines à venir sans être exhaustif, et d'engager un partage de notre vision du fonctionnement du système politique, afin que les afghans saisissent mieux pourquoi on ferait telle ou telle action ciblant telle ou telle personne.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
7.3 12:28 Camille vient d'être libérée :)
----------------------------------------------------------------------------------------------------
7.3 11:32 ARRESTATION D'UN MEMBRE DU COMITÉ DE SOUTIEN : Rassemblement en soutien à Camille devant le commissariat de l'Amigo !!! Attention toutefois aux arrestations possibles, l'Amigo est bien connu pour ça, et un précédent rassemblement du comité avait donné lieu à 13 arrestations administratives, dont une assez brutale...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
3.3 17:36 APPEL URGENT AUX DONS : aidez-nous à payer la facture astronomique d'électricité facturée à l'Église du Béguinage !!! Merci d'adresser vos dons par virement sur le nouveau compte bancaire du Comité de soutien !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
3.3 17:22 Un nouveau compte bancaire est désormais disponible pour vos dons en soutien aux actions du Comité de soutien !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
19.2 16:56 IMPORTANT : suite à un problème bancaire temporaire, MERCI DE NE PLUS FAIRE DE VIREMENT sur le compte de soutien jusqu'à plus ample informé.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
13.2 14:10 2 Afghans ont été arrêté dans les transports en commun à Vilvorde hier. Ils sont enfermés en centre fermé ! Des informations précises suivront...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
28.1 11:34 Jawadjon Hasanzade a quitté l'Afghanistan à l'âge de 6 ans, avec ses parents. Il n'a plus, dans ce pays, que des cousins éloignés qu'il n'a pour ainsi dire jamais connus. Il souffre d'épilepsie et c'est d'ailleurs pour des raisons médicales que le vol de la semaine dernière avait été annulé. Il faut croire qu’entre temps, il est guéri, puisqu'il a été expulsé au petit matin, ce mardi 28 janvier 2014...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
27.1 23:21 Avis de deuxième tentative d'expulsion pour Jawadjon Hasanzade demain 28 janvier par le vol KLM KL1722 vers Amsterdam/Schiphol de 8:15 ! Réagissons auprès des zautorités par fax, email, téléphone !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
3.1 16:35 Avis d'expulsion pour Fahim Sofi demain 4 janvier par le vol KLM vers Amsterdam/Schipholl de 8h15 ! Réagissons auprès des zautorités par fax, email, téléphone ! Plus d'infos sur le site de Getting the Voice Out...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
17.12 12:20 La question du jour sur le site de La Libre Belgique : "Réfugiés afghans: Soutenez-vous la politique de Maggie De Block qui devrait les expulser ?" Votons, il suffit d'un clic !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
12.12 15:20 Les flyers définitifs pour la Manifête du 18 décembre prochain sont disponibles en Français et Néerlandais en téléchargement sur le Cloud ! Merci à Julie et à Bruxelles Laïque (où vous pouvez venir en récupérer des exemplaires imprimés), et à nous de jouer pour diffuser le plus largement possible...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
10.12 17:42 Le cabinet MILQUET répond (enfin !) aux sollicitations des victimes et témoins des horreurs policières de septembre [voir la réponse]... Mieux vaut tard que jamais. Que toutes les personnes qui auraient été témoins de violences verbales et physiques adressent un courrier à la personne indiquée dans la réponse du cabinet. N'oubliez pas également en cas de brutalités policières de déposer votre témoignage sur le site de l'Observatoire des violences policières (ObsPol) en Belgique !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
9.12 14:30 C'est confirmé : Hashemi Fazel Ahmad, 41 ans, a bien été expulsé vers Kabul ce matin, malgré la mobilisation de volontaires du comité de soutien partis en expédition au petit jour à Zaventem pour tenter de sensibliser les passagers du vol. [Lire le récit d'une participante...]
----------------------------------------------------------------------------------------------------
4.12 14:02 Le comité de soutien aux sans-papiers Afghan.e.s organise un rassemblement devant l'ambassade de Suède ce vendredi 06 décembre afin de dénoncer l'expulsion prévue le 10 décembre prochain d'une cinquantaine de sans-papiers Afghan.e.s depuis la Suède vers l’Afghanistan. Rendez vous à 15:30 rue de Luxembourg, 3
----------------------------------------------------------------------------------------------------
2.12 21:23 Six membres du comité de soutien aux Afghans, parmi lesquels les trois grévistes de la faim, ont occupé lundi matin le siège du PS à Bruxelles. Leur objectif était de rencontrer le président du parti Paul Magnette afin qu'il interpelle le gouvernement sur la question des Afghans. Les militants ont finalement obtenu un rendez-vous prévu mardi matin avec le Secrétaire général du PS Gilles Mahieu. [voir aussi la rubrique Presse.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
27.11 18:00 Demain, jeudi 28 novembre, aura lieu une mobilisation en soutien aux sans-papiers. Elle est organisée par des comités de soutien étudiants. La manifestation commencera à 13:00 au Mont des Arts à Bruxelles. Une nouvelle fois, c'est important de nous mobiliser. La lutte des sans-papiers afghans nous montre à quel point il est aujourd'hui difficile pour certains de faire valoir leurs droits les plus élémentaires: vivre dignement, en sécurité, scolariser ses enfants... A ces demandes plus que légitimes, le gouvernement ne répond que par le déni et la répression.
Téléchargez et diffusez largement le flyer de la mobilisation étudiante, et le communiqué de presse des grévistes !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
08.11 12:00 Contre l'usage politique des expulsions vers l'Afghanistan, action dans le hall des départs de Zaventem : voyez les photos et le communiqué de presse !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
07.11 01:28 Expulsion prévue ce jeudi pour Samir (8:15) et Safi Ibrahim (12:30) ! A vos claviers pour écrire votre indignation aux autorités (cf. le modèle envoyé par Getting the Voice out hier ! Vous pourrez préciser dans vos courriers/emails/fax que Maggie s'était engagée lors de sa prise de fonction à prévenir au moins 45h à l'avance les expulsables, de manière à leur laisser le temps d'organiser leur arrivée dans leur pays hostile...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
02.11 02:59 Après l'annulation du vol de mercredi, expulsion prévue aujourd'hui pour HassanZadeh Jawad John et Nawabzai Surat Khan. Le Ciré tente une médiation...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
29.10 21:22 Expulsion prévue demain matin pour HassanZadeh Jawad John et Nawabzai Surat Khan. On tente de joindre les avocats pour connaître le numéro de vol, la destination et la compagnie...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
28.10 13:09 Réunion ce soir 18:30 du comité de soutien à l'occupation au 91 rue de la Poste !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
27.10 15:45 Un Afghan expulsé selon Getting the Voice Out : "Ils ont essayé de le mettre dans un premier vol le matin. Comme il a refusé , le même jour il a été mis de force avec escorte sur un autre vol. Comme tous il affirmait être en grand danger à Kaboul. Nous n’avons aucune nouvelle de lui."
----------------------------------------------------------------------------------------------------
27.10 18:43 !!! URGENT !!! RECHERCHE UN CHAUFFAGISTE POUR RÉPARER L'INSTALLATION SUR PLACE : pas de chauffage et pas d'eau chaude !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
23.10 11:33 !!! URGENT !!! Rassemblement au métro MADOU à 12:30 pour protester contre la violence de la répression d'hier : plus jamais ça ! Venez nombreux, et faîtes circuler !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
20.10 16:49 Ne manquez pas aujourd'hui les deux films sur l'Afghanistan (MY AFGHANISTAN - LIVING IN THE FORBIDDEN ZONE à 19:00 et NO BURQAS BEHIND BARS à 21:00) présentés à l'occasion du Festival des Libertés !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
20.10 13:21 Réunion à 17:00 à l'occupation du groupe "Enfants" pour proposer et coordonner les activités sous la thématique RÉCUP'. Nous ferons le point des activités de la semaine passée et surtout nous programmerons celle de la semaine prochaine! Si vous ne savez pas venir, prévenez au plus vite les jours et activités que vous proposez en écrivant à la liste.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
18.10 19:38 Les 6 personnes arrêtées ce matin devant l'OE, et les 6 personnes arrêtées alors qu'elles réclamaient pacifiquement la libération de leurs compagnons devant le commissariat de l'Amigo, ont été relâchés ce soir, à 17:00 et 18:00. A suivre... Plus d'info sur l'action dans la rubrique vidéo
----------------------------------------------------------------------------------------------------
18.10 10:46 Action ce matin à 9:00 en face de l'Office des Étrangers : après qu'un groupe ait bloqué les portes de l'Office, puis badigeonné l'immeuble d'un liquide rouge-sang, d'autres se sont couchés sur la chaussée, avant d'être arrêtés (6 au total) par des agents en civil. Un photographe de Belga présent sur les lieux a également été interpellé. Peu après sont arrivés les Afghans, qui ont manifesté devant l'Office.
Rendons-nous nombreux devant l'Amigo pour protester contre ces arrestations arbitraires et injustes !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
17.10 00:14 Audition mardi matin par le Parlement fédéral du Commissaire général aux réfugiés et aux apatrides. Le Ciré, la Ligue des droits de l'homme et Vluchtelingenwerk ont demandé également à être auditionnées. 20 personnes seront autorisées à assister aux auditions sur présentation d'une pièce d'identité.
Ne manquez pas ce dimanche les deux films sur l'Afghanistan (MY AFGHANISTAN - LIVING IN THE FORBIDDEN ZONE à 19:00 et NO BURQAS BEHIND BARS à 21:00) présentés à l'occasion du Festival des Libertés !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
15.10 15:14 Projection du film et débat avec Selma et Samir demain mercredi 16.10 à 18:00 à l'ULB, puis réunion du groupe POLITIQUE à 21:00 au 127. Jeudi 17.10 Débat avec Selma et Samir à 12:30 à l'IHECS !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
14.10 21:45 Libération de Yaqoub, enfermé à la Caricole, et Salam Zai, enfermé à Merksplas, qui sont revenus à l'occupation ce soir après une détention prolongée depuis leur arrestation devant le Cabinet Di Rupo le 27 septembre dernier !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
14.10 14:02 Réunion du comité de soutien à 18:30 au 127 Rue du Trône !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
09.10 22:07 Réunion inter-associations au Ciré à 12:30 pour discuter d'une action commune en faveur des Afghans.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
09.10 12:04 La réunion de ce soir aura finalement lieu à 18:00 au resto Pachamama, rue Defacqz 13 à Ixelles. Merci de confirmer votre participation par SMS au 0496/403.309
----------------------------------------------------------------------------------------------------
08.10 20:01 Réunion demain mercredi à 18:00 Place de Londres à Ixelles. Merci de confirmer votre participation par SMS au 0496/403.309
----------------------------------------------------------------------------------------------------
07.10 10:58 Évacuation terminée, si vous avez des propositions de lieux à occuper, écrivez à la liste !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
07.10 10:58 URGENT ! Évacuation ce matin : si vous pouvez y passer ce matin tôt apportez valises/sac à dos/sacs de voyage pour qu'ils puissent emporter leurs affaires, pastilles pour la gorge, couques, fruits, jus, thermos de thé ou café au 54 chaussée de Charleroi. Allez directement au premier étage, les enfants et les femmes y sont. Merci d'avance!
----------------------------------------------------------------------------------------------------
05.10 10:55 Accord minimaliste avec M. Picquet, bourgmestre de St Gilles, et son commissaire : pas d’évacuation du 54 chaussée de Charleroi avant demain 14:00. Donc si l'on veut éviter un nouvel épisode d'humiliations, de nouvelles violences à l'égard du groupe d'Afghans, il faut avoir quitté le bâtiment. Les afghans ne s'y opposeront pas. Venez nombrer résister à l'évacuation ! Lire plus sur la réaction du Bourgmestre...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
05.10 13:30 Alerte évacuation, besoin de soutien ! Venez nombrer résister a l'évacuation en cours du 54 chaussée de Charleroi à Saint-Gilles !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
04.10 18:58 « Le Conseil du Contentieux des Étrangers a suspendu les arrêtés d'expulsion d'au moins dix des 42 demandeurs d'asile afghans qui avaient été arrêtés la semaine passée lors d'une manifestation à Bruxelles et placés en institution fermée en vue de leur expulsion [...]
Les arrêts du Conseil du Contentieux des Étrangers indiquent que l'Office des Étrangers a pris ses décisions trop rapidement et n'a pas étudié la situation actuelle en Afghanistan", détaille l'avocat. "La suspension des arrêtés d'expulsion a pour conséquence que les Afghans concernés doivent être libérés, mais l'Office des Étrangers refuserait de procéder à leur libération. Ils sont donc actuellement détenus sans droit ni titre", affirme leur avocat Ivo Flachet [...] "En tant qu'avocats des familles afghanes, nous demandons la libération immédiate de tous les Afghans et la tenue d'un débat sérieux sur la nécessité de protéger ces personnes. Il faut mettre en place un moratoire sur les expulsions vers l'Afghanistan. »
----------------------------------------------------------------------------------------------------
03.10 11:35 Réunion demain vendredi 4 octobre à 10:00 au Foyer près de la caféteria à l'ULB avant le départ pour le rassemblement devant le cabinet di Rupo
----------------------------------------------------------------------------------------------------
02.10 11:35 Attention ! Changement d'auditoire pour la réunion aujourd'hui jeudi 3 octobre à 12:30 auditoire Janson. Cet événement est affiché dans le calendrier partagé
----------------------------------------------------------------------------------------------------
02.10 11:35 Réunion vendredi 4 octobre à 10:00 avant le départ pour le rassemblement, au Foyer ULB. Cet événement est affiché dans le calendrier partagé
----------------------------------------------------------------------------------------------------
02.10 11:35 Réunion demain jeudi 3 octobre à 12:30 auditoire Lameere bâtiment UB. Cet événement est affiché dans le calendrier partagé
----------------------------------------------------------------------------------------------------
01.10 11:20 Décollage de l'avion de Zaventem qui emporte vers Kaboul Navid Sharifi, le plombier afghan âgé de 23 ans dont toutes les demandes d'asile, de régularisation et les recours ont jusqu'à présent été rejetés par les autorités belges ! Lire l'article sur cette expulsion honteuse...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
01.10 17:20 Annulée ! : Réunion demain mercredi 2 octobre à 17:00 avenue Buyl 151.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
30.9 23:06 Programme d'action pour cette semaine : téléchargez le flyer et diffusez !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
30.9 15:03 La police barre l'entrée de l’église. Les Afghans doivent partir avant 16:00 ou bien ils seront évacués manu militari. Plusieurs civils et hauts grades sont sur place...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
30.9 14:50 Menace d'arrestation administrative pour une supportrice qui, interdite d'entrer dans l’église, lit le Petit Prince aux flics...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
30.9 12:39 Évacuation en cours par la police de l'église Sainte-Croix à Flagey. Venez nombreux en soutien !
----------------------------------------------------------------------------------------------------
30.9 12:07 Occupation de l'église Sainte-Croix à Flagey.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
30.9 09:00 Appel à une manifestation devant le cabinet de Di Rupo vendredi à midi 30, pour demander un rendez-vous. Pétition en ligne à signer. La première demande est une présence massive à cette manifestation.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
29.9 15:00 Une cinquantaine de personnes sont répartis dans plusieurs centres fermés suite à l'arrestation massive de mercredi. Ils se demandant quelle est la suite pour eux. Un collectif d'avocats se met en place pour faire une action juridique afin de les libérer.
Plusieurs personnes seraient blessées dans ces centres, un contact avec des visiteurs/médecins est prévu à partir de la liste des détenus afin de faire un constat des blessures (même s'il est peut être un peu tard) et une récolte des témoignages, qu'on puisse reconstruire ce qu'il s'est passé dans les combis, au commissariat, dans les centres, dans les trajets entre tout ça. Anne va contacter le JRS pour voir ce qu'ils peuvent faire à ce propos.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
28.9 18:00 Expulsion du 127 rue Trône. Voir les vidéos
----------------------------------------------------------------------------------------------------
27.9 17:00 Dispersion du sit-in devant le cabinet du Premier ministre, qui ne nous a pas reçus malgré sa promesse. Gaz, morsures de chiens et matraques pleuvent, sans distinction de sexe ou d'âge... Deux médecins sont passés à l'occupation en soirée après la manifestation de mercredi. L'une d'eux rédige un rapport qui constate les blessures d'environ 15 personnes, dont des enfants. Les dossiers de violence sur les enfants sont transmis au Délégué aux droits de l'enfant, Bernard Devos. Je possède certains constats médicaux, et je me charge de transmettre au groupe traitant des violences policières de la Ligue des Droits de l'Homme.
Dans les trucs les plus urgents, deux personnes ont été mordus par les chiens et une personnes a un tibia fracturé. Un suivi médical a été mis en place pour les soins et la prise en charge par le groupe santé.
----------------------------------------------------------------------------------------------------
27.9 12:00 Rassemblement sit-in devant le cabinet Di Rupo installe depuis 9:00. Un jeune enfant fait tomber une barrière de sécurité disposée par la police. Il est immédiatement puni par une décharge de gaz en plein visage. Les adultes s’échauffent, et la police répond à les coups de matraque...
----------------------------------------------------------------------------------------------------

Vers le haut de la page

OÙ EN EST-ON ?


  • 27.02.2014

    État des lieux juridique, par Selma Benkhelifa

    1. Centres fermés et arrestations : j'essaye de centraliser l'info et de prévenir toutes les associations de chaque arrestation d'afghans. Nous prenons en charge prodeo tous ceux qui n'ont pas d'avocat. Progess Law Network a défendu jusqu'ici 20 personnes, dont 18 ont été libérées et 2 expulsées. Anissa et moi qui nous chargeons de prévenir les associations de l'identité de chaque détenu, de vérifier s'il a un avocat, de vérifier si l'avocat fait son job, de connaître la date du vol... Je suis consciente que pour quelqu'un d'extérieur il n'est pas évident de se rendre compte de la charge de travail, mais c'est énorme ! Je voudrais donc féliciter Anissa pour son temps et son énergie. C'est la partie la plus difficile et la plus lourde du travail du comité de soutien.

    2. Réintroduction des demandes : J'ai fait des notes pour donner des arguments juridiques pour la réintroduction des demandes d'asile pour tous mes clients, mais aussi pour les autres (une note type sur les nouvelles Guidelines UNHCR).

    3. Médiateur fédéral : J'ai introduit 12 dossiers de plaintes chez le médiateur.

    4. Utilisation du laissez-passer européen : Vu que l'Ambassade afghane refuse de donner des laissez-passer en cas d'expulsion forcée, l'Office des Étrangers utilise un laissez-passer européen qui nous semble illégal (aucune base juridique n'existe en droit belge). PLN et la Ligue des droits de l'Homme organise une après-midi d'études juridiques sur la question, avec demande d'avis à la commission européenne. L'AM d'études aura lieu le 21 mars.

    5. Introduction de plainte au Comité des droits économiques et sociaux du Conseil de l'Europe : J'ai convaincu la plate-forme d'ONG mineurs en exil d'introduire une plainte collective. Première réunion pour la mise en route ce mercredi 26 à 14:00.

    6. Introduction de plaintes à la CEDH : Le but de la mission à Kaboul est d'instruire une plainte au nom des expulsés à la Cour européenne des droits de l'Homme.

    7. Prise en charge de la question au Parlement européen : Il a fallu convaincre les eurodéputés que la question les concernait. Ils ont écrit la lettre à Di Rupo. Ils veulent maintenant porter la question du moratoire au niveau européen.

    8. Plainte à l'Institut de l'égalité Homme/Femme : Nous avons rencontré ( Marwa, Mieke, Anissa et moi ) la plate-forme des ONG féministes pour les convaincre que la question des femmes afghanes les concerne. Elles vont introduire une question au CGRA et à l'Institut sur la non prise en compte des risques spécifiques pour les femmes.

    9. Les malades : Greg a contacté MSF qui nous a transmis le nouveau rapport sur l'accès aux soins en Afghanistan. Je réunis les décision négatives 9ter afin de constituer un dossier pour que MDM et la plate-forme d'ONG puissent dénoncer les pratiques de refus systématiques de 9ter. J'ai proposé à Anne Françoise Grossi d'aller à la conférence de presse de MSF avec le Monsieur en chaise roulante (reconnu handicapé par le SPF compétent et refusé par l'Office).

    10. Le séjour des familles et l'aide sociale : Nous avons introduit des recours au Tribunal du Travail sur base de l'impossibilité de retour des familles (moratoire de fait) qui doit ouvrir le droit au CPAS. L'affaire << de principe >> doit être plaidée le 17 mars à TT de Bruxelles.


  • 31.12.2013

    L'année se termine, pas sous les meilleurs auspices... Julie Jaroszewski et Aurore Van Opstal résument le parcours des Afghans dans un post "Être Afghan en Belgique" sur le blog Femmes de Chambre.

    Depuis plusieurs mois, 400 afghans demandeurs d’asile luttent pour obtenir une régularisation collective ainsi qu’un moratoire sur les expulsions en Afghanistan. Afin de mieux comprendre leurs parcours, leurs revendications et leurs motivations, FDC est parti à la rencontre de l’un d’entre-eux. Ramin D. Boy, 18 ans, raconte son parcours personnel et, avec une intense lucidité, partage son analyse politique de la situation afghane, des impacts de la Belgique sur cette dernière et de la manière dont le « dossier afghans » est traité aujourd’hui par les autorités belges.

    « J’avais 4 jours quand les russes ont envahi mon pays. J’ai connu la guerre civile, les talibans, puis les fondamentalistes au pouvoir. Ma génération n’a jamais rien vu d’autre que l’occupation et la misère. Mon éducation vient de mon activisme social, c’est pourquoi les enfants de mon pays comme ceux de Palestine peuvent parler de politique à partir de leur expérience ». Ainsi s’exprimait la travailleuse sociale et ex-parlementaire afghane, Malalaï Joya, lors d’une interview diffusée dans l’émission « Là-bas si j’y suis » (France Inter) en février 2010. Témoignage qui rejoint, de façon troublante, celui de Ramin D. Boy. « Je n’ai jamais décidé de quitter l’Afghanistan, ce sont mes parents qui ont fait ce choix », lance d’emblée le jeune homme, s’exprimant parfaitement en anglais et néerlandais. Quand les talibans sont arrivés à Masajev au Nord de l’Afghanistan, le père de Ramin est tailleur dans une petite entreprise familiale de confection des vêtements. Les talibans interdisent son activité et ferment le magasin. Dès lors, la famille de Ramin décide d’émigrer vers le Pakistan pour des raisons économiques : ils y resteront 8 ans.

    Or, depuis longtemps, le torchon brûle entre l’Afghanistan et le Pakistan. En 1893, les anglais donnent la partie Nord de l’Afghanistan au Pakistan actuel. A partir de là, la ligne de Durand délimite la frontière entre les deux pays à travers un traité signé pour cent ans. Dans les années 90, Mohammad Najibullah, le président afghan de 1987 à 1992, refuse de reconduire le traité et est pendu par les talibans. Pour rappel, les talibans, établis dans les camps de réfugiés au Pakistan, se présentent à l’origine comme un mouvement réformateur dont la légitimité repose sur le djihad1. Sunnites, ils prétendent ramener la paix en Afghanistan (dont ils contrôlent la majeure partie en 1996), désarmer la population et imposer la charia (loi canonique islamique régissant la vie religieuse, politique, sociale et individuelle, appliquée de manière stricte dans certains États musulmans, NDLR)2.

    « Pendant la guerre civile de 92 à 96 dans les madrassas3, les élèves subissaient des lavages de cerveau dispensés par un islam fondamentaliste venu d’Arabie Saoudite. Au Pakistan, les gens disent que si les USA voulaient être cohérents, ils fermeraient les écoles coraniques et les madrassas. En fait, au Pakistan, on les appelle des ‘usines à talibans ‘» explique, l’ex-parlementaire afghane, Malalaï Joya.

    Rappelons que l’Afghanistan occupe une position stratégique au cœur de l’Asie. Les différentes bases américaines présentes en Afghanistan assurent une présence en Iran, Chine, Ouzbekistan et permettent également un accès aux réservoirs de gaz et de pétrole des républiques d’Asie Centrale.

    Les talibans avaient déjà capturé le frère de Ramin, sous prétexte qu’il ne portait pas la barbe, dans les années 90 et lorsqu’ils reviennent au Pakistan en 2000, son père meurt. « Ils n’ont pas pris que mon frère. Énormément de gens furent “embarqués”. Le premier jour, ce fût terrible. Il fallait rester à la maison. C’est comme cela que mon père est mort, il était tellement inquiet au sujet de mon frère … ». En 2008, la situation profondément instable entre l’Afghanistan et le Pakistan s’empire. Des attentats sont perpétrés dans tout le Pakistan, y compris à Karachi où s’est installé la famille de Ramin. Une fois de plus, la famille décide de reprendre le chemin de l’exil. Un ami du père de Ramin trouve un passeur. A ce moment-là, ils ne savaient pas qu’ils se rendaient en Belgique, la seule chose qui importait était de partir.

    Arrivé dans le plat pays, Ramin est scolarisé à Anvers. Il y apprend à parler le français et le néerlandais et introduit alors une demande de régularisation. Lorsqu’il reçoit un avis négatif, sa première réaction est de tenter à comprendre la cause du refus : ”J’ai commencé à analyser les documents reçus par d’autres d’afghans dans la même situation que moi. Chaque refus était argumenté de la même manière. Pour moi, cela a été très difficile à accepter : chaque individu a une situation particulière, on ne peut pas uniformiser les réponses à ce point !”. Contre toute attente, il obtient un rendez-vous avec Maggie De Block (Open VLD), secrétaire d’État à l’Asile et la Migration au parlement fédéral dans le cadre du ‘Kids Parlement’. Lors de l’entretien, Maggie De Block lui explique les procédures de régularisation et évoque le droit à la famille. Elle lui signifie d’ailleurs qu’il peut se rendre à sa prochaine convocation au commissariat accompagné de membres de sa famille. Or, sur place, on le lui interdit : « Maggie De Block dit que c’est permis mais dans les faits, lorsque vous arrivez au commissariat dans le cadre de votre procédure de régularisation, ce droit vous est refusé. Nous ne savons pas quelles sont les règles du jeu dans lequel nous jouons ».

    Durant l’été 2013, Ramin réalise ces différentes démarches lorsque l’occupation de l’Église du Béguinage, dans le centre historique de la ville de Bruxelles, est lancée: « Avant cela, je n’avais jamais participé à des actions si ce n’est ‘Kids Parlement’ avec l’avocate Selma Benkhelifa. Quand je suis venu à la première réunion et que j’ai vu tous ces Belges réunis autour de notre cause, je me suis dit :”S’ils se réunissent pour les Afghans, pourquoi je reste à la maison et ne les rejoins pas ?”… Les organisations, les étudiants, et tous ceux qui nous ont rejoint aux manifestations ou ceux qui, simplement, venaient nous visiter au lieu de l’occupation …Cela nous a mis du baume au cœur. Vous savez, parfois vous n’avez rien à faire, il suffit juste d’être là. C’est plus que suffisant !”.

    Aujourd’hui, sur le site du Ministère des Affaires étrangères, il est indiqué que « la situation sécuritaire en Afghanistan est très problématique » ; que « des zones entières du pays, en ce compris les grandes agglomérations, font face à une insurrection armée » ; que cite>« le conflit occasionne plus d’un millier de morts violentes chaque année » ; et enfin que « le danger peut prendre la forme d’attentats à la bombe, d’attaques suicides, d’enlèvements, de confrontations armées, d’attaques le long des routes, qui (…) touchent de façon indiscriminée les personnes présentes alentours ». Or, certains Afghans se voient actuellement refuser leur demande d’asile car ils viennent de régions considérées par les Autorités belges – qui se basent sur l’avis du Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies – comme « sûres ».

    A ce propos, Maggie De Block déclarait, en octobre 2013, au journal De Rechtzetting : « Les afghans vivent dans un pays magnifique et sûr ». Là, Ramin s’insurge : « Non, ce n’est pas vrai, l’Afghanistan n’est pas un pays sûr ! Seulement 33% du territoire afghan est sous le contrôle du gouvernement, le reste n’est pas sécurisé. Si vous alliez sur le terrain, vous constateriez que le gouvernement est corrompu ainsi que le président Hamid Karzai … Je ne crois pas en lui ! Il a dit lui-même à la télévision qu’il reçoit de l’argent de la CIA depuis l’Iran, juste pour se taire sur le sort que l’Iran fait subir aux réfugiés afghans. La situation des Afghans en Iran est terrible ! Vous vous faîtes menacer et insulter dans la rue, juste parce que vous êtes un migrant afghan. Je suis très soulagé depuis que je suis en Belgique et que je peux me promener dans la rue, sans entendre ce genre de choses … En Iran, la police arrête les Afghans sans raison, et le président se tait sur ce sujet ! Parce qu’il reçoit de l’argent pour son silence … ».

    Ramin D. Boy répond en écho aux propos de Malalaï Joya : « Et les jeunes enfants endoctrinés par les talibans pour faire la guerre, ce ne sont pas les enfants d’Obama ou les enfants de votre président à vous ici (France) ; ce sont de pauvres gens qui vont se faire tuer pour d’autres causes. Aujourd’hui, mon pays est un paradis pour les terroristes et le trafic de drogue. Or, cela, c’est la faute des USA et de l’OTAN ! ».

    Pour s’emparer du contrôle de l’Asie Centrale, riche en pétrole, les États-Unis n’ont pas lésiné sur les moyens. Dès 2001, la guerre en Afghanistan incarnera le symbole « de la guerre contre le terrorisme » considérée par l’opinion occidentale comme plus que légitime aux lendemains des attentats du 11 septembre à New-York. Le « va-t-en-guerre » aura donc lieu contre Al-Qaïda au nom de la « légitime défense ». Dès le départ, la Belgique s’associera à cette guerre en envoyant ses F-16, considérés comme parmi les meilleurs avions de chasse, les plus utilisés dans le monde.

    Pourtant, depuis plus d’une dizaine d’années, des voix citoyennes se font entendre en Belgique et ailleurs contre cette guerre notamment en 2001, lors du lancement de l’intervention et en 2008 lors d’un nouvel envoi de F16 belges en Afghanistan. Pourtant, le ministre belge de la Défense, Pieter De Crem (CD&V) appuie pour une poursuite de la présence militaire belge en Afghanistan au-delà de la fin de la mission de combat de l’OTAN dans ce pays, prévue en décembre 2014.

    Selon Ramin, il serait néanmoins caricatural d’endosser l’entière responsabilité de la situation politique actuelle de son pays à l’intervention militaire occidentale dont la Belgique fut actrice : « Non, l’intervention occidentale n’explique pas tout. Si nos grands-parents avaient fait de leur mieux, nous ne serions pas en Belgique aujourd’hui. C’est en partie notre responsabilité. Mais oui, l’intervention occidentale a un rôle car à cause de la position stratégique de l’Afghanistan, nous avons dû faire face à énormément de tensions, guerres et jeu d’influences émanant de l’extérieur. Je suis chanteur et j’ai écrit une chanson, intitulée « Asie », qui parle de cela et interroge l’action des grands-parents afghans, en langue dari. D’ailleurs, la plupart du temps, j’écris sur la politique et les problèmes sociaux en Afghanistan ».

    Le 24 décembre dernier, Elio Di Rupo (PS), le Premier ministre belge, a reçu des représentants du collectif ayant organisé la “Marche des Afghans” lors du week-end précédent Noël. Lors de cette marche, 350 Afghans ont parcouru 70 kilomètres avant d’arriver à Mons le dimanche 22 au soir devant l’hôtel de Ville afin de rencontrer le bourgmestre. Néanmoins, aucun rendez-vous avec Elio Di Rupo n’était prévu. Une semaine auparavant, les médias avaient été informés que la marche des trois jours des afghans se terminerait devant l’Hôtel de Ville de Mons ainsi que de leur volonté de rencontrer Di Rupo.

    Par ailleurs, le samedi 21 décembre au soir, une demande officielle est introduite par la FGTB pour que le Bourgmestre de Mons rencontre les représentants des Afghans à l’issue de leur marche. Mais le dimanche 22, Di Rupo n’est pas présent. Il rencontra finalement les représentants des Afghans le mardi 24 décembre avec Maggie De Block. Celle-ci a invité les Afghans dont la demande d’asile a été refusée à la réintroduire. Ces demandes seront analysées individuellement par le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA). Maggie De Block insiste pour que chacun apporte des éléments neufs afin de justifier leur demande, notamment sur la situation dans leur pays d’origine. Ramin réagit à cette rencontre officielle : « Le rendez-vous avec Maggie De Block et Elio Di Rupo laisse une impression très claire : ils se supportent l’un et l’autre. Même si ils n’ont pas la même idéologie, ils protègent la politique fédérale. Nous n’avons donc obtenus aucun résultat. Le sujet, c’est l’économie fédérale, pas nous. Maggie De Block dit que nous pouvons déposer une nouvelle demande, mais ce n’est pas une avancée, nous avons toujours su que nous pouvions le faire. Nous l’avons d’ailleurs fait à plusieurs reprises et elles ont toutes étaient refusées. Il n’est jamais question de la protection que nous réclamons face au danger auquel un retour en Afghanistan nous expose, mais juste… de pourcentage ».

    Un autre rendez-vous est fixé avec le Premier ministre dans un mois. Le même groupe d’afghans (issu de l’Église du Béguinage) organisera une nouvelle marche le 13 janvier prochain de Bruxelles à Gand en compagnie, entre autres, de Monseigneur André Léonard. Les Afghans attendent toujours d’obtenir l’installation d’un moratoire sur leurs expulsions et leur régularisation collective sur le territoire belge. Sur la suite de leur combat, Ramin se veut inspiré : « Je trouve que le collectif de soutien aux Afghans a très bien mené sa barque jusque ici : de plus en plus de gens nous soutiennent et s’intéressent à la situation afghane. Les gens viennent vers nous et nous pouvons les informer. Néanmoins, l’info reste limitée au champ de manipulation des médias qui martèlent la rhétorique suivante : 'les migrants sont en Belgique pour tirer profit d’une situation et ce n’est pas aux Belges d’assumer cela' ».

    En conclusion, Ramin nous fait part de ses espoirs : « Avec nos actions, nous avons réussi à faire changer la manière de penser des politiciens … Pas énormément, mais ils pensent différemment par rapport au début de notre combat ».


Vers le haut de la page
Vers le haut de la page